BIEN FAIT DE L’ALOE VERA

La nature recèle de véritables merveilles susceptibles de soigner de nombreux maux. L’aloe Vera est une de ces merveilles !

Véritable don de la nature, apprécié depuis des millénaires par toutes les civilisations du monde pour ses bienfaits, l’aloès, et plus particulièrement l’aloe vera, semble aujourd’hui retrouver ses lettres de noblesse


Un peu d’histoire :

A l’image d’un Dieu pour de nombreux peuples de l’antiquité, l’Aloe vera symbolisait « l’immortalité, la beauté, la santé et la régénérescence ». On raconte que la célèbre reine d’Égypte, Cléopâtre, avait pour habitude de se baigner dans un bain réalisé à partir de jus d’aloès, utilisant celui-ci comme soin de beauté et élixir de jeunesse.

Alexandre le Grand lui-même connaissait bien et utilisait l’aloès, il aurait envahi une île au large du continent africain, l’île de Socotra, à la seule fin de s’approprier les aloès qui y proliféraient.

Au Mexique et en Amérique du Sud, l’Aloès Vera a toujours été considéré comme une plante sacrée procurant le bonheur à qui la possédait.

Au Moyen-Orient, chez certains peuples, durant l’Antiquité et encore aujourd’hui on avait coutume d’accrocher un aloès au-dessus de l’entrée principale des habitations.

La plante était censée éloigner les esprits malfaisants qui auraient voulu passer le seuil, mais elle purifiait aussi la demeure en apportant bonheur et prospérité dans les familles.

En Chine, il faisait déjà largement partie de la pharmacopée 4000 ans av. J.C et avait été surnommé « la plante de l’harmonie » en vertu de son action rééquilibrant agissant sur tout le corps.

L’Aloès Vera et sa composition

Dans une feuille d’Aloès Vera nous avons : de la pulpe il sagit d’une sorte de gelée de l’aloès, est en grande partie composée d’eau et proportionnellement, ses fabuleuses vertus ne représentent qu’un infime part de sa composition totale.

Il y a environ 98% d’eau pour 2% à peine de substances concentrées actives.
Ces substances concentrées actives (plus de 200 rien que pour L’aloes vera ) renferment d’incroyables trésors de bienfaits pour tout l’organisme :

Des vitamines
Vitamines A, B1, B2, B3, B6, B9, C, D, E et même de la vitamine B12

Des enzymes

Protègent des bactéries et des virus et possèdent une action anti-inflammatoire, régénèrent les cellules, facilitent la digestion, régulent les fonctions hépatiques et stimulent les défenses immunitaires.

De l’anthraquinone

Possède une importante action antivirale et antibactérienne. C’est également un analgésique.

Des minéraux indispensables
Phosphore, fer, zinc, lithium, calcium, carbonate de potassium, sodium, sélénium, cuivre, chrome, chlore

Des acides aminés
Environ 20 acides aminés dont 7 des 8 acides aminés essentiels dont le corps a besoin en permanence.
Parmi ces acides aminés se trouvent :

- L’acide aspartique - la sérine
- L’isoleucine - la tyrosine
- La leucine - la proline
-La thionine - l’acide glutamique
- La lysine - L’arginine.

Les différentes variétés d’aloès

On dénombre 350 à 400 espèces différentes l’aloès dans le monde ; elles ne possèdent cependant pas toutes les mêmes vertus médicinales et certaines n’en possèdent aucune.

L’Aloe vera est non seulement le plus connu et plus utilisé mais également celui qui a fait l’objet des recherches scientifiques les plus poussées, bénéficiant d’un contrôle de qualité certifié officiel et possédant, en partage avec quelques autres espèces seulement, le plus grand nombre de propriété, médicinales.

Les variétés les plus courants :

L’Aloe Vera barbadenis
L’Aloe sinensis, utilisé essentiellement par les Asiatiques depuis toujours dans la médecines
L’Aloe Arborescens, utilisé majoritairement en Russie et dans les pays d’Europe de l’Est
L’Aloe ferox, tout comme le sinensis et le saponaria, il est utilisé par les Asiatiques et surtout par les Japonais.

Ces quatre espèces d’aloès possèdent toutes à peu près les mêmes propriétés que l’Aloe vera.

Précaution et mise en garde

Toujours utiliser un jus de pulpe fraîche stabilisée d’Aloe vera garantissant un procédé de conservation élaboré pour concerver intactes toutes les propriétés de la plante.

Eviter les produits à base de concentré d’Aloe vera.

À vérifier

- L’opercule ou le bouchon du flacon de jus doit être hermétiquement fermé à l’achat.

- Le pourcentage d’Aloe vera contenu dans le produit, surtout si’il sagit d’un produit « à base » d’Aloe vera.

- Le « label de contrôle » ou de « certification » doit être mentionné sur le produit si possible « bio »

Il y a sur le marché des produits sérieux et réellement efficaces contenant non seulement un pourcentage élevé d’Aloe vera mais également conditionnés de façon à permettre une conservation irréprochable des propriétés du produit